L’encadrement musical

L’orchestre

Carlos Dourthédirecteur musical

Carlos Dourthé est né au sein d’une famille de musiciens à Santiago du Chili. Il a été violoncelle super soliste de l’Orchestre National de France pendant quinze ans et membre fondateur du quatuor à cordes Ysaÿe et l’assistant de Kurt Masur.

Après ses études au Chili, il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il  travaille avec des artistes tels que les quatuors Amadeus, Lassalle, Berg, le Beaux-arts Trio, Gÿorgy Sebök, Alexander Schneider, Bernard Greenhouse, Jean-Pierre Rampal, Daniel Shafran.

Les années qu’il a passées au sein de l’Orchestre National de France lui ont permis de se nourrir de rencontres avec les plus grands chefs et solistes, tels que Maazel, Ozawa, Masur, Haitink, Boulez, Muti, Chung, Dutoit, Järvi, Prêtre, Sanderling.

Il est régulièrement invité à diriger les Solistes de Radio France, la Philharmonie de chambre, les Virtuoses de Paris, l’Orchestre symphonique Da Capo, l’Orchestre National de Montpellier, ainsi qu’un grand nombre d’orchestres en Amérique du Sud. Il a récemment dirigé à Radio France l’Orchestre Symphonique et Lyrique de Paris avec David Guerrier en soliste, ainsi que l’Orchestre Lamoureux et l’Orchestre Pasdeloup. En août 2009, il a été à la tête de l’orchestre du Festival Berlioz (Côte Saint-André), de l’Orchestre d’Auvergne, de l’Orchestre Symphonique de Santiago du Chili et l’Orchestre de la Havane à Cuba.

En dehors de ses activités avec les orchestres professionnels, il s’intéresse passionnément aux jeunes musiciens. Depuis 2008, il est au cœur du programme Les Apprentis du National, projet qui permet à des élèves de haut niveau des collèges et lycées de travailler et de se produire en concerts et en tournées à l’étranger avec les musiciens de l’Orchestre National de France sous sa direction.

Depuis 2008, il est le directeur musical de l’Orchestre et du Chœur des Universités de Paris.

Le chœur

Guillaume Connessonchef de chœur

Né en 1970, est actuellement un des compositeurs français les plus joués dans le monde. Des commandes sont à l’origine de la plupart de ses oeuvres (Royal Concertgebouw Orchestra, Philadelphia Orchestra, Orchestre National de France…) ainsi Pour sortir au jour commande du Chicago Symphony Orchestra (2013) ou Les Trois Cités de Lovecraft (co-commande du Netherlands Philharmonic Orchestra et de l’Orchestre National de Lyon). Par ailleurs sa musique est régulièrement interprétée par de nombreux orchestres (Brussels Philharmonic, Orchestre National de France, National Symphony Orchestra, Cincinnati Symphony Orchestra, BBC Symphony Orchestra,…)

Il remporte une Victoire de la Musique en 2015 ainsi que le Grand Prix de la Sacem en 2012. Sa discographie comprend entre autres deux monographies de musique de chambre et deux monographies symphoniques chez Deutsche Grammophon. La première Lucifer a obtenu le Choc Classica et la deuxièmePour sortir au jour de nombreuses récompenses critiques comme le Diapason d’Or de l’année ainsi que le Choc Classica de l’année.

Après des études au Conservatoire National de Région de Boulogne-Billancourt (sa ville natale) et au Conservatoire National de Paris, il remporte des Premiers prix de Direction de choeur, Histoire de la Musique, Analyse, Electro-acoustique et Orchestration. Depuis 1997 il est professeur d’orchestration au CRR d’Aubervilliers-La Courneuve.

Depuis la rentrée 2007, Guillaume Connesson a rejoint l’O.C.U.P. en tant que chef de chœur.

De 2016 à 2018 il est en résidence avec le Netherlands Philharmonic Orchestra ainsi qu’avec l’Orchestre National de Lyon.

Cyril Arnaud-Chatellierassistant chef de chœur

Professeur de chant choral au Conservatoire à Rayonnement Départemental du Val Maubuée (77), Cyril Arnaud-Chatellier se forme à la direction de chœur auprès de Roland Lemêtre, Claire Marchand, Denis Rouger, Ariel Alonso, Bernard Thomas, Huguette Calmel, en stage avec Michel-Marc Gervais, Pierre Cao et Géraldine Toutain.

S’intéressant aussi à la direction d’orchestre, il rencontre Jean-Jacques Werner et Stéphane Cardon lors de différents stages. En Juin 2008, après trois années passées dans la classe de Roland Lemêtre au CRR de Rueil-Malmaison, il obtient un Premier Prix de direction de chœur à l’unanimité du jury.

En complément d’une formation de saxophoniste et de pianiste, il se perfectionne en chant auprès de Ghislaine Casteran-Biard, Roger Soyer, Michèle Command et suit des classes d’harmonie et de contrepoint. Des études de musicologie à l’Université de Paris-Sorbonne le conduisent jusqu’à un Master 2 sur l’Analyse comparative du tempo dans l’interprétation des Symphonies de Beethoven.

Par ses activités, il est amené à collaborer avec différents chefs d’orchestre, Jean-Walter Audoli, Philippe Barbey-Lallia et Jean-Philippe Sarcos, auprès duquel il fut chef de chœur assistant durant trois saisons. Depuis septembre 2010, il assiste le compositeur Guillaume Connesson pour le Chœur des Universités de Paris (OCUP).

En Septembre 2006, il prend la direction du Chœur Arioso de Paris, succédant ainsi à Huguette Calmel. Depuis 2008, il dirige le chœur du Val Maubuée et prépare la création d’un ensemble vocal à orientation professionnelle : Equivoce. De 2009 à 2010, il codirigea avec Philippe Barbey-Lallia l’orchestre du Lycée Louis Le Grand.

La musique scénique fait aussi partie de ses centres d’intérêts. Ainsi il prépara en 2010, le chœur Allegro Furioso pour l’opéra de Jacques Offenbach : Le Voyage sur la Lune. Auteur de plusieurs pièces, il créa en 2003 sous sa direction le psaume De Profundis pour chœur et orchestre et en 2004, à Prague, un Salve Regina pour chœur mixte a cappella. En novembre 2006, il dirige Requiem in Memoriam Vauban composé par Enguerrand-Friedrich Lühl, dans une version chœur et orgue. Plus récemment, en Juin 2010, il dirige une œuvre de Gaja Maffezzoli, Eurydice, mon Amour, pour soprano, ténor et quatuor à cordes.

Professeur de chant choral au Conservatoire à Rayonnement Départemental du Val Maubuée (77), Cyril Arnaud-Chatellier se forme à la direction de chœur auprès de Roland Lemêtre, Claire Marchand, Denis Rouger, Ariel Alonso, Bernard Thomas, Huguette Calmel, en stage avec Michel-Marc Gervais, Pierre Cao et Géraldine Toutain.

S’intéressant aussi à la direction d’orchestre, il rencontre Jean-Jacques Werner et Stéphane Cardon lors de différents stages. En Juin 2008, après trois années passées dans la classe de Roland Lemêtre au CRR de Rueil-Malmaison, il obtient un Premier Prix de direction de chœur à l’unanimité du jury.

En complément d’une formation de saxophoniste et de pianiste, il se perfectionne en chant auprès de Ghislaine Casteran-Biard, Roger Soyer, Michèle Command et suit des classes d’harmonie et de contrepoint. Des études de musicologie à l’Université de Paris-Sorbonne le conduisent jusqu’à un Master 2 sur l’Analyse comparative du tempo dans l’interprétation des Symphonies de Beethoven.

Par ses activités, il est amené à collaborer avec différents chefs d’orchestre, Jean-Walter Audoli, Philippe Barbey-Lallia et Jean-Philippe Sarcos, auprès duquel il fut chef de chœur assistant durant trois saisons. Depuis septembre 2010, il assiste le compositeur Guillaume Connesson pour le Chœur des Universités de Paris (OCUP).

En Septembre 2006, il prend la direction du Chœur Arioso de Paris, succédant ainsi à Huguette Calmel. Depuis 2008, il dirige le chœur du Val Maubuée et prépare la création d’un ensemble vocal à orientation professionnelle : Equivoce. De 2009 à 2010, il codirigea avec Philippe Barbey-Lallia l’orchestre du Lycée Louis Le Grand.

La musique scénique fait aussi partie de ses centres d’intérêts. Ainsi il prépara en 2010, le chœur Allegro Furioso pour l’opéra de Jacques Offenbach : Le Voyage sur la Lune. Auteur de plusieurs pièces, il créa en 2003 sous sa direction le psaume De Profundis pour chœur et orchestre et en 2004, à Prague, un Salve Regina pour chœur mixte a cappella. En novembre 2006, il dirige Requiem in Memoriam Vauban composé par Enguerrand-Friedrich Lühl, dans une version chœur et orgue. Plus récemment, en Juin 2010, il dirige une œuvre de Gaja Maffezzoli, Eurydice, mon Amour, pour soprano, ténor et quatuor à cordes.

Professeur de chant choral au Conservatoire à Rayonnement Départemental du Val Maubuée (77), Cyril Arnaud-Chatellier se forme à la direction de chœur auprès de Roland Lemêtre, Claire Marchand, Denis Rouger, Ariel Alonso, Bernard Thomas, Huguette Calmel, en stage avec Michel-Marc Gervais, Pierre Cao et Géraldine Toutain.

S’intéressant aussi à la direction d’orchestre, il rencontre Jean-Jacques Werner et Stéphane Cardon lors de différents stages. En Juin 2008, après trois années passées dans la classe de Roland Lemêtre au CRR de Rueil-Malmaison, il obtient un Premier Prix de direction de chœur à l’unanimité du jury.

En complément d’une formation de saxophoniste et de pianiste, il se perfectionne en chant auprès de Ghislaine Casteran-Biard, Roger Soyer, Michèle Command et suit des classes d’harmonie et de contrepoint. Des études de musicologie à l’Université de Paris-Sorbonne le conduisent jusqu’à un Master 2 sur l’Analyse comparative du tempo dans l’interprétation des Symphonies de Beethoven.

Par ses activités, il est amené à collaborer avec différents chefs d’orchestre, Jean-Walter Audoli, Philippe Barbey-Lallia et Jean-Philippe Sarcos, auprès duquel il fut chef de chœur assistant durant trois saisons. Depuis septembre 2010, il assiste le compositeur Guillaume Connesson pour le Chœur des Universités de Paris (OCUP).

En Septembre 2006, il prend la direction du Chœur Arioso de Paris, succédant ainsi à Huguette Calmel. Depuis 2008, il dirige le chœur du Val Maubuée et prépare la création d’un ensemble vocal à orientation professionnelle : Equivoce. De 2009 à 2010, il codirigea avec Philippe Barbey-Lallia l’orchestre du Lycée Louis Le Grand.

La musique scénique fait aussi partie de ses centres d’intérêts. Ainsi il prépara en 2010, le chœur Allegro Furioso pour l’opéra de Jacques Offenbach : Le Voyage sur la Lune. Auteur de plusieurs pièces, il créa en 2003 sous sa direction le psaume De Profundis pour chœur et orchestre et en 2004, à Prague, un Salve Regina pour chœur mixte a cappella. En novembre 2006, il dirige Requiem in Memoriam Vauban composé par Enguerrand-Friedrich Lühl, dans une version chœur et orgue. Plus récemment, en Juin 2010, il dirige une œuvre de Gaja Maffezzoli, Eurydice, mon Amour, pour soprano, ténor et quatuor à cordes.